*Chronique spéciale Halloween* « L’étrange Noël de Monsieur Jack » manga de Jun Asuka

La ville d’Halloween est peuplée de gens bizarres qui ont un goût prononcé pour les farces macabres.
Une fois par an, ils célèbrent Halloween en organisant une gigantesque fête au cours de laquelle toutes les manifestations d’humour noir sont permises et même encouragées. Jack Skellington, le roi des citrouilles est le grand ordonnateur de ces festivités. Au lendemain de la fête d’Halloween, il erre en solitaire, à la recherche d’idées pour la prochaine fête. Fatigué, il décide de quitter la ville. C’est alors qu’il découvre par hasard la ville de Noël qui rayonne de joie et de liesse. Il rentre chez lui avec la ferme intention de contrôler la fête de Noël, et fait kidnapper le Père Noël par trois garnements.



L’adaptation en manga du film rempli de poésie et d’humour noir est un réel plaisir, comme la plupart des films de Tim Burton.

Je dois dire que l’objet livre est vraiment magnifique et retranscrit vraiment bien l’univers de Monsieur Jack. Les dessins sont tout bonnement renversants par leur ressemblance avec les films. Il lui est très fidèle et il ne manque absolument rien au manga, pourtant avec toute les chansons présentent dans le film on aurait pu penser le contraire, mais le mangaka à su les retranscrire à la perfection.

Parlons de l’histoire, du film et du manga, vu qu’ils sont en tout point pareils. Je trouve le personnage de Jack vraiment intriguant « le roi des citrouilles » qui ne veut plus l’être et qui veut essayer d’autres choses. Un méchant qui est en réalité gentil ou plutôt qui essaye de l’être maladroitement en voulant faire Noël. Il est toujours accompagné de zéro, son chien avec un nez qui reluit et que je trouve adorable, alors qu’il s’agit d’un fantôme.

Par contre, le personnage de Sally ne m’a pas vraiment plus, honnêtement dés le début d’ailleurs j’avais plutôt l’impression que Jack s’en foutait d’elle, ou ne lui prêtait pas vraiment attention en tout cas. Mais je la trouve quand même courageuse par sa façon de vivre, en étant « la chose » de quelqu’un, mais je trouve qu’elle se débrouille très bien pour s’en sortir.

Dans l’univers vous retrouverez toutes sortent de monstres, vampires, sorcières… et tous dessinée d’une manière originale, avec le style de Tim Burton dont on ne se lasse pas. Les premières pages sont la chanson « Bienvenue à Halloween » qui est évidemment raccourcie, mais on a le droit à un aperçu des personnages ainsi que des portes qu’on voit dés le début dans le film.

Un manga qui est donc parfait pour ce jour particulier qu’est Halloween n’est-ce pas ? Un bon cocktail spécial, pour ce mettre dans l’ambiance en dégustant des friandises avec un bon plaid, n’est-ce pas la un très bon programme ? Laisser vous emmenner à Halloween Town avec nos personnages si attachants et qu’on adore.

Vous l’aurez compris j’ai vraiment apprécié découvrir cet univers sous un jour nouveau, n’ayant pas réussi à mettre la main sur le roman du film, je suis tombée par hasard sur cette petite découverte que je ne regrette nullement ! Même s’il n’y a pas les moments de tensions, de stresse ou de joie qu’on peut ressentir dans le film, les expressions des personnages vous donneront quand même un aperçu de la situation qui les bouleverses.

La patte artistique de Tim Burton est toujours aussi inégalable, dans le film « L’étrange Noël de Monsieur Jack » il m’est en scène les habitants de la ville d’Halloween. Même si c’est un pari dur, Jun Asuka a su reproduire un minimum la patte du réalisateur.


Titre : L’étrange Noël de Monsieur Jack

Mangaka : Jun Asuka

Édition : Pika

Nombres de pages : 176

Date de parution : 19/10/2016


Ma sélection de livre à lire pour Halloween :

  • « Magic Charly : L’apprenti » de Audrey Alwett. Un livre qui vous fera voyager dans un univers de magie vraiment bien construit et qui conviendra parfaitement à cette période de l’année. Pour retrouver mon avis complet sur ce livre (avis à retrouver sur mon blog le mardi 24 novembre. Avis moins complet déjà présent sur mon instagram).

On peut avoir un chat doué de capacités hors du commun et tout ignorer de l’existence des magiciers. C’est le cas de Charly Vernier, jusqu’à ce qu’il découvre que sa grand-mère pourrait être un membre éminent de cette société. Mais elle court un grave danger. S’il veut la sauver -et se sauver lui-même- Charly n’a pas le choix, il lui faut devenir apprenti magicier.


  • Harry Potter de J.K. Rowling. Sans doute le plus inégalable des livres à lire à cette période et parfaits pour un petit moment tranquille en partant à l’aventure avec le petit sorcier. Mon avis complet prochainement.

Harry Potter est un garçon ordinaire. Mais le jour de ses onze ans, son existence bascule : un géant vient le chercher pour l’emmener dans une école de sorciers. Quel mystère entoure donc sa naissance et qui est l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom ? Voler à cheval sur des balais, jeter des sorts, combattre les Trolls : Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Quand il décide, avec ses amis, d’explorer les moindres recoins de son école, il va se trouver entraîné dans d’extraordinaires aventures.


  • Les chroniques de Spiderwick de Holly Black et Tony DiTerlizzi. Des petits livres parfait pour les plus petits qui les feront entrer dans un univers féérique et rempli de magie, parfait pour l’automne et Halloween (avis à retrouver sur mon blog le dimanche 15 novembre. Avis moins complet déjà présent sur mon instagram).

Le livre qu’ont découvert Mallory et ses deux frères dans la vieille demeure de leur grand-oncle pourrait bien être dangereux et leur causer des ennuis… Un lutin les avait déjà prévenus dans Le livre magique, et la menace se concrétise : Simon disparaît dans les bois en suivant un étrange chat ; bientôt, il est retenu prisonnier avec d’autres animaux ! De leur côté, Mallory et Jared doivent lutter contre d’affreux gobelins : le jeune garçon a trouvé une lunette de pierre magique qui permet de rendre visibles ces horribles monstres !


  • Carrie de Stephen King. Comment faire ma sélection sans le maître de l’horreur? Carrie est un tout petit livre, mais pas des moindres ! Une fille avec des pouvoirs télépathique qui veut se venger de ses camarades qui dit mieux ? (avis à retrouver sur mon blog le dimanche 22 novembre)

Carrie White, dix-sept ans, solitaire, timide et pas vraiment jolie, vit un calvaire : elle est victime du fanatisme religieux de sa mère et des moqueries incessantes de ses camarades de classe. Sans compter ce don, cet étrange pouvoir de déplacer les objets à distance, bien qu’elle le maîtrise encore avec diffi culté… Un jour, cependant, la chance paraît lui sourire. Tommy Ross, le seul garçon qui semble la comprendre et l’aimer, l’invite au bal de printemps de l’école. Une marque d’attention qu’elle n’aurait jamais espérée, et peut-être même le signe d’un renouveau !


  • Autopsie de Kerri Maniscalo. Un de mes livres préférés ! Plongez dans le vieux Londres de Jack l’Éventreur et tenter de percer le mystère ne sera pas aussi simple que vous ne pouvez penser, à vos risques et périls (avis à retrouver sur mon blog le mardi 11 novembre).

Audrey-Rose a toujours vécu dans l’opulence et le bonheur jusqu’à la mort de sa mère. Depuis, malgré la compagnie de sa tante et ses robes en soie, la jeune fille mène une vie secrète. Contre l’avis de son père et les attentes de la haute société, Audrey-Rose passe beaucoup de temps dans le laboratoire de son oncle pour étudier la médecine légale, en compagnie de Thomas, un apprenti charmant, intelligent mais méprisant. Elle passe ainsi ses après-midi à disséquer et à lire à travers les corps humains. Mais une série de meurtres perpétrés par un certain Jack l’Éventreur à Whitechapel vont l’accaparer. Chaque corps est mutilé et les crimes sont de plus en plus horribles. Audrey-Rose et Thomas vont enquêter afin de découvrir le meurtrier qui semble graviter autour de la famille de la jeune femme. Est-ce son père, dont l’absence coïncide avec l’arrêt des meurtres ? Son oncle, dont les connaissances en anatomie pourraient être celles du meurtrier ? Le commissaire Blackburn qui la tient à l’œil ? Ou encore Thomas qui, sous ses airs de jeune arrogant, semble cacher beaucoup de choses ?…
À travers les descriptions d’autopsies, et de nombreux rebondissements, l’auteur nous plonge avec horreur et élégance dans les bas-fonds londoniens du XIXe siècle et de la science médicolégale.


JOYEUX HALLOWEEN À TOUS!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s